• Accueil
  • Accès investisseurs
  • English
  • Choix de pub
Imprimer Courriel Bookmark and SharePartager

Devriez-vous investir dans les bons conseils? Pour le savoir, posez-vous les questions suivantes :

  1. Disposez-vous du temps nécessaire pour gérer vos finances personnelles?
  2. Êtes-vous désorienté devant les nombreux choix de placement à votre disposition? Comment réagissez-vous aux suggestions contradictoires?
  3. Avez-vous l’impression de payer trop d’impôt?
  4. Avez-vous de la difficulté à épargner?
  5. Vos objectifs financiers ont-ils changé en raison d’un événement important survenu dans votre vie (p. ex. perte d’emploi, héritage, naissance d’un enfant, décès du conjoint, retraite, etc.)?

Vous verrez d’après vos réponses si le temps est venu de faire appel à un conseiller financier.

Quel genre de conseiller recherchez-vous?

On compte des milliers de conseillers financiers au Canada, chacun ayant sa propre façon de faire. Tous les conseillers doivent cependant être inscrits auprès de leur commission provinciale des valeurs mobilières, qu’ils vendent des fonds communs ou d’autres produits comme les actions et obligations. Nombre d’entre eux fournissent aussi des services complets de planification financière moyennant des honoraires, dans certains cas. Avant de déterminer le genre de conseiller qu’il vous faut, assurez-vous de bien définir vos besoins. Voulez-vous qu’on vous aide seulement à choisir vos placements ou plutôt à élaborer un plan financier et à y demeurer fidèle? Désirez-vous souscrire une assurance-vie pour protéger votre famille advenant votre décès ou prendre des dispositions pour faciliter la transmission de vos biens à vos héritiers? Êtes-vous à l’affût de solutions pour réduire vos impôts? Beaucoup de conseillers possèdent le savoir-faire requis pour vous guider dans ces domaines; d’autres jouent le rôle de chef d’équipe et s’entourent d’experts afin de vous offrir tous les outils possibles.

Comment recruter la bonne personne?

Le bouche à oreille reste le meilleur moyen de trouver la perle rare. Consultez vos amis et collègues ainsi que les membres de votre famille. S’ils font affaire avec un professionnel pour leurs finances et qu’ils sont satisfaits de ses services, ils n’hésiteront pas à vous le recommander.

Critères de sélection

Interroger les candidats potentiels afin de déterminer celui qui vous convient le mieux. D’abord et avant tout, privilégiez la compétence. Renseignez-vous sur les titres, formation et expérience du conseiller de même que sur les efforts qu’il déploie pour se perfectionner.

Questions pertinentes

Voici une liste de questions à poser et quelques points à considérer :

  • Quelle est votre feuille de route?

    Les conseillers ont souvent fait leurs premières armes dans un autre champ d’activité avant d’exercer leur profession actuelle. Un comptable, un avocat ou un homme d’affaires peut voir les choses d’un œil différent, tandis qu’une personne qui évoluait dans votre domaine auparavant risque de comprendre encore mieux vos besoins. Certains conseillers ont par ailleurs acquis de vastes connaissances dans le cadre de leurs études en finance ou en commerce.

  • Quelle est votre expérience dans le domaine des services financiers?

    Assurez-vous que le conseiller est aguerri ou qu’il connaît toutes les facettes de la planification financière.

  • Avec quels types de clients faites-vous affaire?

    Il est préférable que le conseiller ait l’habitude des gens qui vous ressemblent. Cherchez à savoir s’il vise une clientèle particulière (profession, revenu, groupe d’âge, etc.).

  • Quels produits et services êtes-vous autorisé à offrir?

    Si un plan financier vous intéresse, demandez au conseiller de vous montrer un exemplaire pour savoir à quoi vous en tenir.

  • Quels titres de compétence détenez-vous?

    La désignation de CFP ou de Pl. fin. est décernée aux conseillers qui répondent à certaines normes et exigences de qualification, de formation et de déontologie. Le conseiller ne peut pas utiliser ce titre ni fournir des services de planification financière s’il ne possède pas un diplôme reconnu.

  • Pouvez-vous me fournir des références?

    Si le conseiller ne vous a pas été recommandé, demandez à consulter quelques clients dont les besoins s’apparentent aux vôtres afin de vérifier leur degré de satisfaction à l’égard des services reçus.

  • À quelle fréquence communiquerez-vous avec moi?

    Sachez à quoi vous attendre en ce qui concerne les rencontres individuelles, les courriels, les envois et les appels téléphoniques. Votre conseiller doit revoir périodiquement votre portefeuille avec vous et se tenir au fait de votre situation personnelle afin d’apporter les modifications qui s’imposent en cours de route.

  • Comment sélectionnez-vous les placements?

    Informez-vous sur la méthode de placement du conseiller et sur la façon dont il procède pour recruter un gestionnaire de portefeuille. Demandez-lui s’il utilise des solutions gérées, des fonds communs ou des valeurs mobilières comme des actions ou des obligations.

  • Comment êtes-vous rémunéré?

    Il existe diverses formes de rémunération. Veillez à bien comprendre comment le conseiller est payé pour les conseils qu’il prodigue et les produits qu’il vend.

  • Avec qui travaillez-vous?

    Beaucoup de conseillers travaillent en équipe ou avec un adjoint. Renseignez-vous sur le rôle de chacun et sur la personne qui s’occupera de vous après la première rencontre. Certains conseillers ont développé leur propre réseau d’experts-conseils (avocats, fiscalistes et autres professionnels) qu’ils peuvent vous recommander au besoin.

  • Quel est le profil de votre entreprise?

    Chaque conseiller travaille pour le compte d’un cabinet ou courtier en valeurs. Afin de pouvoir exercer leurs activités, ces firmes doivent respecter certaines exigences, notamment en ce qui a trait aux réserves de capital et à la conformité. Prenez des renseignements sur les antécédents de la firme.